Jeanne Maillotte, héroïne légendaire

Publié le par lilletaitunefois

http://img4.hostingpics.net/pics/6404505619086272df946c296bz.jpg    

 

         Aujourd’hui je vous propose de nous pencher sur une « héroïne » Lilloise, pourquoi héroïne entre guillemets me direz-vous ? Tout simplement car comme Lydéric et Phinaert, Jeanne Maillotte, puisque c’est d’elle dont je vous parle, tient certainement plus de la légende que de la réalité…


         Toute légendaire qu’elle soit, l’histoire de cette aubergiste Lilloise a le mérite de nous ouvrir les yeux sur le climat tendu qui régnait aux Pays-Bas Espagnols à la fin du XVIème siècle.

http://img4.hostingpics.net/pics/5646255618386105ba323ecc25b.jpg

           "Jeanne Maillotte repoussant les Hurlus" Source Bibliothèque Municipale de LILLE   


 

           Nous sommes donc en 1582, Lille comme toutes les cités des Pays-Bas est dans la tourmente depuis le milieu du XVIème, en effet, à la crise économique qui la touche viennent s’ajouter les troubles religieux qui sont nés de la réforme.  


           Si la ville reste majoritairement catholique (en grande partie par le biais de la forte répression qui s’abat sur les réformateurs), elle est voisine de bastions protestants et nombreuses sont les incursions de huguenots dans les environs de la cité. C’est à l’une de ces incursions que nous devons cette légende.

Venant probablement de Courtrai une bande de « hurlus », des protestants armés et opposés au  pouvoir de Phillipe II d’Espagne qui tiendraient leur nom de leurs cris vigoureux, décident de mener un « raid » sur Lille. Ne pouvant forcément pas entrés directement dans la ville, ils s’installent discrètement dans le faubourg de Courtrai qui jouxte la porte et le château du même nom (aujourd’hui il s’agit plus ou moins de l’espace situé entre la rue de Gand et la place aux Bleuets.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/662973561897216626b3396b83b.jpg

"A moi, les archers! En avant, les Lillois ! A la rescousse !.."Source Bibliothèque Municipale de LILLE 

 

 

            Ces brigands passent alors à l’action dans ledit faubourg, devant cette attaque, une aubergiste, Jeanne Maillotte qui tenait « l’auberge du jardin de l’arc » prend son courage, et une hallebarde, à deux mains, elle rameute les archers de la confrérie Saint Sébastien, ses fidèles clients, ainsi que d’autres habitants du faubourg et réussit à repousser les brigands dans une virulente contre-attaque.


            Encore une fois, si la dame Maillotte n’a peut-être pas existé, les attaques de mercenaires étaient, elles fréquentes et une scène toute proche a très bien pu se passer.

 

 

            C’est durant le XIXème siècle que la légende de cette aubergiste au courage sans faille va apparaître, particulièrement dans les vers du poète Lillois Alexandre Desrousseaux. Symbole du courage des Lillois face aux assaillants, Jeanne Maillotte bénéficie d’une statue, sculptée par Edgar Boutry et inaugurée au milieu des années 30, qui se situe sur l’avenue du Peuple Belge, non loin du lieu de son présumé fait d’arme.

http://img4.hostingpics.net/pics/35769956189718541f2a7c4972b.jpg



Commenter cet article

Maquettes et figurines 1/72 18/04/2011 11:29


bien belle histoire que celle-ci, l'ambiance de toute une époque tourmentée est superbement dépeinte, on perçoit d'autant mieux l'état d'esprit patriote Lillois face à l'adversité.