De L'Isle à Lille...

Publié le par lilletaitunefois.over-blog.com

 

Par où commencer, voilà la question fondamentale lorsqu'il s'agit de parler de l'histoire de Lille et de sa région...Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, Lille a une histoire très longue et très intéressante.

 

Avant de commencer à s'intéresser à différents lieux voici un (très) bref historique de Lille...

 

Si la fameuse légende de Lydéric et Phinaert date la création de Lille au 7ème siècle (je reviendrai la dessus plus tard) la première citation du nom de la ville dans un texte semble quant à elle datée du milieu du 11ème siècle.

C'est en effet dans la grande charte de dotation de la Collégiale Saint-Pierre de Baudouin V Comte de Flandre que le nom « d'Isla » apparaît. A la lecture de cette phrase, une interrogation surgit forcément : Pourquoi le nom « d'Isla » ?

Et oui, Lille était une île, même si on ne s'en doute pas aujourd'hui en se promenant dans les rues de Lille, le nom de cette dernière signifie bien une motte de terre entourée d'eau, L'isla (d'insula en latin) a progressivement viré vers l'isle, l'île, pour finir par devenir Lille, d'ailleurs le sens de son nom en Flamand, « Rjisel » issu de« Ter IJsel », est le même. Les premiers peuplements de la région se sont donc effectués sur les mottes de terre émergeant des marais. Je reviendrai dans un prochain article sur ces premiers îlots. 

 

Lille va tout au long de son histoire être l'objet d'attentions de la part de différentes puissances, passant dans les mains de l'une puis de l'autre. Sa situation géographique nous l'explique , la ville est sur un carrefour commercial important, ce qui va faire d'elle une ville de commerce importante, en particulier avec sa fameuse foire qui perdure encore de nos jours. De plus, Lille est à la frontière de plusieurs civilisations, française, flamande, anglo-saxonne, la ville est et a toujours été une ville tournée vers l'internationale, tout en restant francophone.

 

Autour de l'an mille, Lille est donc flamande, elle le restera jusqu'en 1369 lorsque Marguerite de Flandre épouse Philippe le Hardi, Duc de Bourgogne. La ville revient donc à son mari et devient au fur et à mesure des années une des places importantes du Duché de Bourgogne avec Dijon et Bruxelles. Seulement voilà, en 1477, Charles le Téméraire, Duc de Bourgogne de l'époque meurt en laissant pour seul héritier...une héritière...sa seule et unique fille Marie de Bourgogne. Ayant peur que le roi de France ne profite de l'occasion pour saisir les terres de son éternel rival, Marie épouse l'héritier des Hasbourg Maximilien 1er, qui au passage est le futur Empereur du Saint-Empire Romain Germanique. Et voilà, Lille devient alors une ville de l'Empire, sous domination des Habsbourg. Quelques années plus tard, l'Empereur Charles Quint promulgue la Pragmatique Sanction qui confère une large autonomie aux Dix-sept Provinces des Pays-Bas dont fait partie Lille. Cette dernière devient Espagnole en 1556, lorsque Charles Quint abdique et transmet la couronne à son fils Philippe II d'Espagne. Le 16ème siècle est marqué, particulièrement dans les provinces hollandaise par la réforme. Cependant la ville reste catholique.

 

En 1665, Philippe IV d'Espagne meurt et laisse le trône à son fils qui n'a que quatre ans, Louis XIV profite alors de cette situation fragile pour invoquer son droit à la succession espagnole puisqu'il est marié à Marie-Thérèse, fille de Philippe IV, la diplomatie n'arrivant pas à résoudre ce problème de succession, c'est la guerre qui s'en chargera en 1667. Le roi Soleil décide alors d'aller faire le siège des places du Nord dont celle de Lille qui est prise par Vauban en quelques jours. C'est avec le traité d'Aix la Chapelle en 1668 que la ville est rattachée officiellement au royaume de France. Conscient de l'importance stratégique d'une place comme Lille, Vauban y construit « la reine des citadelles », crée un important quartier et modernise les fortifications. Au cours de la guerre de succession d'Espagne, qui oppose entre autres la France à la coalition entre la Grande-Bretagne, les Provinces-Unies, l’Autriche et la Prusse, la ville fortifiée est assiégée en aout 1708 par les 75 000 coalisés. La garnison lilloise, commandée par le maréchal de Boufflers, resiste avec seulement 15 000hommes. Fin octobre, Boufflers doit abandonner la ville, et se replie avec 5 000 hommes dans la citadelle Vauban. Il capitule finalement début décembre. La ville est alors occupée pendant cinq ans par les troupes de la coalition. Lille est rendue définitivement à la France quand la paix est signée à Utrecht le 11 avril 1713.

 

Moins d'un siècle plus tard, en 1792, pendant la Révolution, c'est au tour des Autrichiens d'assiéger Lille, la ville subit alors de sévères bombardements mais elle résiste, en particulier grâce aux Canonniers Sédentaires et au dévouement des Lillois qui réussiront à triompher de l'assaillant. Sous le 1er empire la ville accueillera Napoléon 1er plusieurs fois et Louis XVIII lors de sa fuite vers Gand pendant les 100 jours. La révolution industrielle du milieu du 19ème profite énormément à la région et Lille devient une capitale industrielle. Elle demeure, cependant, cloitrée dans sa ceinture de fortifications qui l'empêche de s'étendre et enferme sa population dans un corset. Pour cette raison, Napoléon III décide en 1858 d'agrandir la ville, de la doter d'une nouvelle fortification qui lui permet de mieux respirer. Avec les débuts de la 3ème République Lille devient un des berceaux du Socialisme, du syndicalisme et des mouvements ouvriers.

 

Au XXème, Lille subira, encore, deux sièges en 1914 et en 1940 puis elle sera occupée par les Allemands pendant la quasi-totalité des deux guerres mondiales. Ces huit années d'occupations seront particulièrement difficiles pour les Lillois.

 

En Mille années d'histoire, Lille n'a cessé de changer de mains. Forte de ses différentes influences, la ville a su se forger un patrimoine culturel riche et divers à la fois. Ce patrimoine n'est pas que civil, il est aussi militaire. Place forte de première importance, située à la frontière du royaume, la ville de Lille a toujours dû accueillir les différentes garnisons affectées à sa protection. Rappelons en effet qu'on donne souvent à Lille le surnom de « Ville la plus assiégée de France »...

 

 

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/83/Si%C3%A8ge_de_Lille_1792.JPG

Lille Assiégée en 1792, Par WATTEAU

 

Commenter cet article